fr En
  • Afro food... for thought : Angola

  • Afro food... for thought : Angola

  • Afro food... for thought : Angola

  • Afro food... for thought : Angola

  • Afro food... for thought : Angola

Production de contenus visuels, artistiques et analytiques

Les acteurs

> Direction scientifique : Professeur de Science politique à l’Institut d’Etudes Politiques de Bordeaux, Président du conseil scientifique du pôle Afrique du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes.
> Encadrant : Docteur en Anthropologie.
> Terrain : Doctorant en Science politique.
> Artiste visuel : Olivier Culmann.
> Journaliste : correspondante pigiste en Angola pour AP et Forbes Africa.

>

Les attentes

Une enquête approfondie pour comprendre les habitudes alimentaires des classes moyennes africaines, ainsi que les représentations et les logiques qui les sous-tendent, en vue d’ajuster les stratégies marketing et communicationnelles d’un grand groupe de l’agro-alimentaire sur le continent africain.

Afro food... for thought : Sénégal Afro food... for thought : Afrique du Sud

Le contexte

Ce projet se fonde sur le travail déjà effectué par Collateral Creations sur les classes moyennes africaines et se concentre sur la compréhension de leurs pratiques alimentaires en Afrique subsaharienne. Une approche unique mêlant sociologie, photographie et journalisme. Le travail le plus abouti qui soit sur cette population de 220 millions d’individus.

Le troisième terrain de notre enquête approfondie sur les pratiques alimentaires des classes moyennes africaines.

Focalisé sur les pratiques alimentaires de la classe moyenne inférieure installée, ce troisième terrain prend place à Luanda et s’attache à rendre compte de l’influence d’un contexte "post-conflit" sur les pratiques alimentaires.

PNG - 31 ko

La Banque Africaine de Développement définit la classe moyenne comme étant celle dont le pouvoir d’achat journalier per capita se situe entre 2 et 20 dollars.

Cette classe moyenne angolaise est stratifiée en trois sous-catégories : la classe moyenne flottante, avec un pouvoir d’achat par jour et par personne estimé entre 2 et 4 dollars, la classe moyenne inférieure installée, avec un pouvoir d’achat entre 4 et 10 dollars, et la classe moyenne supérieure, avec un pouvoir d’achat entre 10 et 20 dollars.

Comment la sortie d’un conflit de plusieurs années influence-t-elle les pratiques alimentaires de ces classes moyennes ?

L’analyse socio-anthropologique

Nous avons analysé les effets de la mobilité des classes sociales produite par la conjoncture post-conflit sur les pratiques alimentaires de la classe moyenne à Luanda.

L’accent étant mis sur la classe moyenne inférieure installée et sur les pratiques alimentaires des individus appartenant à cette classe, nous avons analysé en détail leurs modes de vie et leurs préférences alimentaires ainsi que leurs représentations et leurs habitudes de consommation.

Cette relation entre le contexte et les pratiques alimentaires s’est articulé autour de quatre questions :

  • Dans quelle mesure l’expérience de guerre des parents influence les choix de consommation alimentaire des enfants nés après le conflit ?
  • Inversement, dans quelle mesure les opportunités qui émergent avec l’arrivée de la paix, favorisant un éventuel reclassement social, promeuvent, diffusent ou incitent à un nouvel ethos de la consommation, notamment en termes alimentaires ?
  • Comment, et avec quels effets sur les pratiques alimentaires des enfants, ce nouveau savoir-vivre est approprié par la classe moyenne ?
  • Comment s’établissent les relations d’influence entre adultes et enfants dans le domaine des habitudes alimentaires ?

Méthodologie

Nous avons réalisé :

  • Plusieurs dizaines d’entretiens avec des familles appartenant à la classe moyenne, parmi lesquels six double-entretiens ;
  • Des entretiens téléphoniques avec des familles appartenant à la classe moyenne inférieure installée, portant sur leurs représentations ;
  • Des focus groups avec des personnes appartenant au public-cible suite à la réalisation de 13 questionnaires ;
  • Des déjeuners d’observation au domicile de familles de la classe moyenne inférieure ;
  • Des animations ludiques avec des enfants des familles de la classe moyenne inférieure ;
  • Des observations dans des "activités temps libre" et des recueils de témoignages de directrices de ces centres de loisirs, portant sur les habitudes alimentaires des enfants de la classe moyenne.

Vous pouvez consulter le sommaire du rapport en ligne.

Le projet photographique

« Au lieu de porter mon regard sur les individus eux-mêmes, j’ai pris le parti de me tourner vers les signes et particularités de leur alimentation : les lieux où l’on se procure les aliments, avec les différents choix et esthétiques d’agencement ; les repas, que j’observe vus du dessus afin de percevoir les différentes habitudes sociales ; les images publicitaires que consomme la société angolaise afin d’y relever les symboliques récurrentes.

Si les modes de vie ont certes évolué en Angola depuis la guerre civile, il ne semble pas garanti que la classe moyenne soit l’avenir du pays. Comme partout ailleurs, certains sont indéniablement de plus en plus riches. Mais la généralisation d’un consommateur repu et satisfait semble imputée davantage à l’imagerie publicitaire qu’à la réalité sociale visible au coin de la rue. »

Les récits journalistiques

En parallèle du travail analytique et de la création visuelle, un journaliste a rédigé quatre articles, visant à décrire des moments-clés et représentatifs du quotidien des classes moyennes ayant trait à leurs pratiques alimentaires et mis en exergue par les travaux des experts et de l’artiste visuel.

Ils sont publiés et disponibles ici :

A historic couple
Fish & Ana
Food for thought

Le parti pris artistique d’Olivier Culmann a été de s’intéresser aux individus par le biais des signes et particularités de leur alimentation, de l’agencement des tables de repas à la mise en évidence de la symbolique publicitaire :

  • Un livre en édition limitée a été publié. "Particules Alimentaires" propose une sélection de photographies de l’auteur mêlée à des récits journalistiques ainsi qu’une réflexion sur la démarche artistique entreprise par le photographe. Vous pouvez en consulter un extrait ici.
  • Une exposition a été organisée dans les locaux de notre client. Celle-ci mêle les travaux artistiques, les éléments d’analyse sociologique et des photographies corporate à destination des collaborateurs pour promouvoir en interne les travaux réalisés. Vous pouvez visionner les coulisses :

Vernissage exposition "Afro Food...for thought" 25/10/2012 from Collateral Creations on Vimeo.

  • Un reportage dédié à notre exposition a été diffusé sur France O :

Reportage France O - Exposition BEL from Collateral Creations on Vimeo.